Je suis experte en coaching nutri-diéto-pathique

Bon! Assez le niaisage aujourd’hui on commence pour vrai! Attache ta tuque avec de la broche parce qu’en nutrition il y en a du défrichage à faire avec tous les mythes sur l'alimentation! Que ce soit ta belle-soeur végano-freak, ton collègue «vachivore» ou ton voisin crossfit man qui vous en a parlé, ici je répond à tout ce qu'on peut entendre d'étrange en lien avec l'alimentation.

Pour ce premier billet d'une série de 3 sur ma wonderprofession, on va commencer par le début.

Une nutritionniste… De quessé c’est ça???

Une nutritionniste, une diététiste, une diététicienne, une technicienne en diététique, une diététeuse (bha oui), une experte en alimentation… Veux-tu ben me dire comment m’y retrouver?! 

Un titre protégé pour VOUS protéger

D’abord, quand j’entends diététicienne, mes oreilles ont envies de fondre et de rentrer par en dedans!! Pour moi ça se dit juste pas et c'est également un titre qui est disparue dans l'abîme des titres oubliés, pas bien loin des bas perdu. Ensuite, vous verez souvent des nutritionniste porter le titre de nutritionniste-diététiste ou diététiste-nutritionniste. Ben non c’est pas parce qu’on fait deux jobs à la fois, c’est juste que c’est carrément la même chose, la même profession, les mêmes compétences, la même personne! Ce sont juste deux titres protégés par notre ordre professionnel, tout comme diététicienne (wewww). Pourquoi protéger un titre? Pour s’assurer que seulement certains professionnel(le)s qui ont suivi une formation spécifiques puissent porter ce titre professionnel (Pssst! Par ici pour valider ma formation). C’est pour la même raison que je ne suis pas médecin-nutritionniste… Parce que je n'ai pas étudié en médecine et un cours de médecine douce ou traditionnelle chinoise fait en ligne ça ne compte pas! 

Un méli-mélo de titres professionnels pour un touski de compétences

Ça reste normal d'être quand même mélangé quand on parle de professionnel de l'alimentation parce que même si notre profession a ses titres bien protégés vous voyez très probablement passer sur le web un méli-mélo de titres professionnels, toujours plus créatifs les uns que les autres qui nous portent à penser qu’un spécialiste de l’alimentation nous parle.

meme de nutritonic: confier ma santé à cet homme charismatique ou à une nutritionniste diplômée« Hoooo il vient de citer une étude dans son texte extrémiste où il nous dit de manger des shakes de protéines pures toute la journée pour se remettre en forme et détoxifier le foie… Ça doit être crédible. Pis en plus y'a 2 000 fans sur sa page facebook et pleins de témoignages! Ça me semble crédible. Je vais lui confier ma santé et probablement mon nip de carte de crédit… »

Bon j'exagère un peu, MAIS si tu tiens à ta santé à long terme et à tes REER fais juste pas ça! Le problème? Difficile de savoir à qui on a affaire dans ce genre de contexte. Avec uniquement deux (trois) titres protégés par l’OPDQ ça peut définitivement amener des débordements comme ceux-là :

  • Spécialiste en alimentation (j'imagine que cette personne se qualifie de mangeur professionnel non?);
  • Coach en nutrition;
  • Expert en alimentation humaine (haaaa moi qui voulait consulter pour mon chat);
  • Nutrithérapeute (Ehhhh);
  • Consultant en alimentation;
  • Expert certifié en nutrition;
  • Nutritionniste holistique;
  • Expert en alimentation vivante;
  • Expert en intolérances (fort probablement en intolérance au gluten et produits laitiers, oupsi!);
  • Et bien plus! Ouffff.

En gros, on a tellement une belle profession que tout le monde a envie d’y contribuer et c'est normal, qui n'aime pas manger? Pis ça adonne que comme tout le monde mange alors tout le monde s’y connaît en alimentation non? Pour être expert tu n’as qu’à ajouter le mot "expert" à n’importe quel terme qui fait référence de prêt ou de loin à l’alimentation. Même si tu as une formation en électricité? À l'extrême, oui! Donc, faire affaire avec autre chose qu’une nutritionniste ou une diététiste pour ton alimentation c’est peut-être faire affaire avec quelqu’un qui a certaines compétences en alimentation ou pas du tout. Perso, je n’irais pas faire ta plomberie chez toi, même si j’ai déjà réparé une fuite en dessous de mon évier. Si je voulais vraiment faire de la plomberie, que je réussi à bien me vendre et que tu ne penses pas vérifier mes formations, peut-être que tu me feras confiance et peut-être aussi que ta maison aura… quelques fuites suite à mon passage. Oupsi!

Mesquine nutritonic

Même si toutes ces personnes ont parfois de bien bonnes intentions et que leurs interventions ne sont pas pas toujours que négatives, il faut comprendre que l'alimentation est souvent liée à un état de santé spécifique qui demande généralement de sérieuses connaissances médicales. Une mauvaise intervention en alimentation peut malheureusement mener certaines personnes à développer un mauvais rapport avec leur image corporelle et la gestion de leur poids ou même, éventuellement à développer de sérieux troubles alimentaires. L'encadrement en nutrition n'est pas à prendre à la légère et ça fait partie de l’une de mes missions de vous faire connaître la grande population des quelques 3000 nutritionniste-diététiste membre de l’Ordre professionnel des Diététistes du Québec et de vous donner envie de travailler avec elles/eux.

Parce qu’une nutritionniste-diététiste c’est plus qu’un titre mêlant!

À plus les experts en alimentation.

Pour voir le vlog c'est par ici!


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante. *