Mieux planifier pour éviter le gaspillage alimentaire

Ok. Honte à moi! Je dois t’avouer quelque chose. Depuis le début de notre histoire j’ai conservé pour moi le secret de l’ultime méthode simpliste pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans ta cuisine. Loin de mon idée de jouer la « Grinch » du gaspillage et de garder les meilleurs trucs pour moi mais j’étais trop émoustillée par mes tests culinaires zéro gaspillage alimentaire que je tenais à te partager. Donc aujourd’hui, on met un peu de côté les trucs pour valoriser nos restants et nos légumes un peu défraîchis pour se concentrer sur NOS ACHATS! Assez simple quand on y pense, mais tu n’auras clairement plus à te casser la tête à trouver une utilité à ton bouquet de coriandre si dès le départ tu planifies et repenses ta façon de faire tes achats. Voici donc mes quelques trucs et astuces pour planifier tes achats et simplifier ton quotidien zéro gaspillage alimentaire.

Planifier l’épicerie

Encore la planification! Encore et TOUJOURS! On ne s’en sort pas. Même dans le cadre de ma pratique privée en tant que nutritionniste la planification occupe un rôle assez central quand vient le temps d’outiller les gens pour leur permettre de survivre à leur mode de vie de fou. Je crois que la planification des repas et de son épicerie n’a plus à faire ses preuves pour ceux qui tentent d’améliorer leurs habitudes de vie… oui oui même pour toi mon/ma petit(e) workaolique. Un seul « mais » ici, soit celui d’éviter de faire une planification trop serrée qui ne laisse pas place aux imprévus qui sont généralement assez fréquents dans une semaine.

Planifier à partir des fonds de frigo

Éviter de stocker de la nourriture

Au Québec nous semblons souffrir collectivement de cette peur de manquer de nourriture (parce que des verglas comme 98 on sait que ça arrive tout le temps… NOT) qui nous amène, semble-t-il à stocker de la nourriture comme des marmottes. Même si stocker peut être assez tentant quand l’hiver arrive ou que les spéciaux se déchaînent, limiter la quantité de nourriture présente dans tes armoires, ton frigo et tes 3 congélateurs (oui oui c’est assez fréquent) reste une bonne tactique à appliquer question d’en conserver le contrôle. Essai, je dis bien ESSAI de tenir une liste à jour du contenu de ton congélateur que tu pourras consulter au moment de planifier ta prochaine épicerie. Profite des moments plus difficiles pour le budget pour vider les réserves jusqu’à en voir le fond, tu devrais donc en avoir pour au moins 3 semaines. C’est quand même vraiment génial pour le budget!

 

L’inspiration divine

Plusieurs semblent penser que je suis née avec l’inspiration divine pour la planification de mes repas de semaine… Consulter le contenu de nos armoires pour mieux planifier nos repasQui est généralement moins parfaite que tu ne peux peut-être le penser. On finit tous par trouver les trucs qui fonctionnent pour nous, mais mon préféré reste de me baser sur ce qu’il reste dans mon frigo et sur ce qui est inscrit sur ma liste de congélateur. Ça m’aide à éviter de devoir gérer des aliments défraîchis après un certain temps, mais surtout ça aide à enligner mes recherches sur le web pour des idées recettes.

 

La fréquence des achats

1 ou 2 fois par semaine, aux deux semaines, à chaque jour… Honnêtement ça te regarde. L’idée est de trouver la fréquence idéale pour ton mode de vie en fonction de la fréquence à laquelle tu cuisines, à la quantité d’imprévus qui viennent habituellement faire un gros doigt d’honneur à ta planification de semaine, etc. Je te dirais que selon moi l’idéal reste de faire une planification pour la semaine, mais rien ne t’oblige à faire tous tes achats en une seule fois. De mon côté, c’est très variable. Parfois j’y vais une fois par semaine quand je prévois cuisiner le dimanche pour toute ma semaine. Parfois, j’y vais 2 fois par semaine quand je prévois cuisiner de la viande ou du poisson en semaine puisque je préfère acheter certains aliments le plus frais possible. À l’inverse, mais plus rarement, j’y vais parfois aux deux semaines ou simplement pour faire quelques achats de bases lorsque je me donne comme mission de vider mon congélateur. 

Il faut simplement garder en tête que la plupart des légumes ne seront plus très intéressants à manger en crudité après une semaine, mais peuvent être supers pour réaliser un potage. Résister aux achats impulsifs pour réduire les risques de gaspillageAussi, si on prend la décision d’y aller au besoin, il faut s’assurer de résister aux achats superflus qui risquent de s’ajouter au panier (surtout si tu fais des courses après le travail et avant souper) et de compromettre la consommation de certains autres aliments plus périssables que tu as probablement déjà déjà à la maison. 

Apprendre à se connaître

Que tu décides d’améliorer tes habitudes alimentaires ou encore de réduire le gaspillage alimentaire que tu génères à travers ton quotidien, le processus reste de même et il nécessite un peu de t’autopsychanalyser. Non sans blague, une petite introspection s’impose question d’apprendre à connaître tes difficultés. De mon côté, j’ai appris à connaître mes faiblesses avec le temps. Par exemple… la coriandre! Cette maudite coriandre que j’adore fraîche, mais qui se vend en si grosse botte que j’ai vraiment du mal à l’utiliser en entier avant qu’elle ne se transforme en une masse gluante. Quand tu ne peux pas résister à l’envie d’en acheter et que tu as déjà deux contenants d’huile aromatisée à la coriandre au congélateur c’est à ce moment-là que tu te dis que ça pourrait être bien de trouver un remplacement à cet ingrédient damné! Dans ce cas présent, j’aime bien opter pour le gingembre ou la citronnelle que je conserve au congélateur. J’ai aussi de la coriandre lyophilisée dans mon armoire pour les cas d’urgence, même si ça n’a RIEN à voir avec la coriandre fraîche. La crème, le yogourt nature, la crème sure, certains fruits et légumes, ou peu importe ta difficulté, l’important est d’essayer de trouver une solution de remplacement quand la gestion de cet aliment devient trop complexe. Trouver une solution de remplacement pourrait aussi t’éviter de devoir faire la gestion d’aliments qui sont devenu pas mal moins appétissants. Par exemple, la crème sure faisait aussi partie de mes points faibles, j’ai donc arrêté d’en acheter et maintenant je n’utilise que le yogourt grec. En plus d’être une option plus intéressante nutritionnellement parlant, le yogourt grec nature peut aussi être transformé en une version sucrée pour les déjeuners et collations. J’ai donc remplacé trois aliments différents par un seul, ce qui me simplifie réellement la tâche!Trouver des substituts aux aliments plus problématiques

Résister aux achats improvisés

Si un peu plus haut je disais qu’il faut résister de ton mieux aux achats imprévus à l’épicerie, aux rabais du siècle et à la bouffe impérissable si tentante quand tu as faim c’est tout simplement parce que si tu as réellement fais tes devoirs et bien planifié tes achats, chaque ajout aura probablement pour effet qu’un aliment périssable déjà dans ton frigo sera tristement délaissé. Ce n’est pas interdit de manger des chips, mais si je me laisser tenter par le spécial deux pour un, il se pourrait que mes crudités et ma trempette maison soient moins populaires une fois les chips dans l’armoire. Donc résister ou encore planifier une marge de manœuvre dans ta planification pour éviter de te ramasser avec des p’tits mollassons dont tu n’auras peut-être pas le temps de t’occuper à ce moment-là. Donc on prévient le gaspillage AVANT plutôt que de devoir faire des miracles après.

Gérer les achats

Une des principales erreurs que l’on fait régulièrement en arrivant de l’épicerie et qui nous amène à devoir gérer des aliments vite défraîchis et rabougris c’est de tout « garocher » au réfrigérateur parce qu’on s’empresse à nourrir nos bébittes (voir ici chum, enfants, chien ou démon intérieur) qui nous crient après parce qu’elles ont faim. La conservation de tes fruits et légumes est un déterminant important de la gestion des moumous que tu auras à faire plus tard. Donc prend un p’tit 10 minutes pour changer tes légumes d’emballage, couper des légumes en avance si tu sais que tu as du mal à en consommer suffisamment. Tu peux aussi placer un linge dans les emballages de légumes question de limiter le surplus d’humidité qui font en sorte que ta mesclun se transforme rapidement en boule gluante! Je te conseil aussi de consulter mon article sur les différentes méthodes de conservations, mais aussi sauve ta bouffe qui te donnera un peu plus de détails sur où et comment conserver tes fruits et légumes.

Sur ce, bonne planification!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante. *